13 octobre- Pensée du jour

De la bouche de la vérité, sortent souvent des enfants.

6 commentaires:

joruri a dit…

Et non des enfantillages...
Par propension naturelle en effet je me sens plus porté à croire celui qui danse que celui qui professe.
Si on admet l'existence d'une vérité, on n'en n'admet pas pour autant la frigidité poussiéreuse de la distance glacée.
Une vérité qui chante pour détrôner celle, Victorienne, de la férocité bigote.
Que nos paroles soient parfumées et qu'îles en naissent... des ailes ! :)

N./ a dit…

* Bonjour Joruri et merci pour ce commentaire. Je n'ai pas tout saisi mais bon :-) ce n'est pas ce qui compte...

joruri a dit…

: )
Ça fait (probablement)référence à la vérité spontanée des enfants opposée à celle, rigide, des "enseigneurs"...
Doucement les cartons: Benjamin, Franklin a écrit :" 3 déménagements valent un incendie"...

N./ a dit…

* Joruri, je suis en ligne en même temps que vous. Ceci est donc ma première réponse tout à fait immédiate à un commentaire :-).
L'incendie est dépassé en ce qui me concerne, c'est carrément 1984... 3 déménagements en deux ans...

joruri a dit…

Une bonne roulotte, une bonne haridelle pour la tirer, je ne vois que ça...

N./ a dit…

* Je pensais plutôt à un âne en fait pour le déménagement puis, pour la suite, remplacer le scooter. Mais bon, c'est pas très réaliste comme projet :-(