17 février

Une requête de l’absence
Silence sans appels
En douceur tirer la porte
De l’appartement vide
Sur les lattes de l’existence
Monologue ma mémoire
Cartons d’âmes fermés
S'annonce l’heure de déménager
Et de remettre le pied
A l’étrier du cœur

5 commentaires:

Mick Kelly a dit…

J'adore cette image "Cartons d’âmes fermés". J'ai parfois cette sensation, je sais que ça prend un peu de temps pour les ouvrir de nouveau.
A bientôt!

joruri a dit…

Ah ! Revoilà k-huette.
J'étais inquiet !

N./ a dit…

* Mick, je ne crois pas qu'il faille fermer, puis ouvrir, plutôt se laisser imprégner de chaque objet à l'intérieur du carton :-).
** Joruri, merci de ton commentaire... Je me suis absentée longtemps, c'est vrai. Cela pourrait bien durer. Quoi qu'il en soit, je ne pense plus revenir à la même fréquence. J'ai épuisé ici une certaine forme d'expression, il me faut à présent passer à autre chose. Réinventer l'écriture... Mais je vous suis et vous garde à l'oeil :-). A bientôt donc, ici ou chez vous.

Cécile M. a dit…

Très joli ruthme.
Beacoup de douceur.
Merci pour ce joli moment!
Amicalement,
CM.

N./ a dit…

Bonjour Cécile: merci d'être passée ici et de tes lignes. Ce blog à mesure des jours se fait feuille blanche mais c'est toujours un plaisir que ses textes touchent ou interpellent un internaute de passage. A bientôt, ici ou ailleurs.